Rechercher sur le site
Voyages - inscription
Aucun événement
Visitez nos membres

ENTREPRISE:
Danièle Bernier, maître Reiki depuis 25 ans et Shihan (enseignante)

DOMAINE D ACTIVITÉS:
REIKI (Reiki Jikiden et Usui Shiki Ryoho): Formation/Ateliers

S'inscrire sur Vie alternative S'inscrire sur Vie alternative | Forfaits & Tarifs Forfaits & Tarifs | Contacter Vie alternative Contacter Vie alternative
Accueil | Articles | Techniques corporelles et énergétiques | Chiropratique : «Le dépistage de la scoliose en milieu scolaire: Insuffisant?»

Chiropratique : «Le dépistage de la scoliose en milieu scolaire: Insuffisant?»

Imprimer Envoyer
Écrit par Jean-François Pépin   
Dimanche, 28 Septembre 2008 00:00

Vous pensez que vous n'avez pas à vous inquiéter parce que votre enfant subit un dépistage de la scoliose et qu'il ou qu'elle reçoit une évaluation annuelle en milieu scolaire ? Les dernières recherches révèlent qu'en général le dépistage de la scoliose en milieu scolaire est inefficace. Les Drs Lemay et Pépin sont déconcertés par ces rapports et s'efforcent d'éduquer la communauté sur les stratégies efficaces de détection de la scoliose.

Qu'est-ce que la scoliose ?
La scoliose est une courbure latérale de la colonne vertébrale. Celle-ci se présente plus souvent avec une courbe tournée vers la droite dans la partie supérieure du dos et vers la gauche dans la partie basse du dos (il existe cependant plusieurs types de courbures). La plupart des gens ont de très légères courbures scoliotiques qui ne sont pas une menace pour leur santé. Toutefois, chez environ 5% des jeunes âgés de 10 à 14 ans (60% à 80% sont de sexe féminin), ces courbures sont assez graves pour être qualifiées de cas clinique.

La scoliose prédispose les patients à des douleurs au dos, à des maux de tête et à d’autres problèmes liés à la posture. Dans les cas graves, la scoliose peut même affecter le fonctionnement de plusieurs organes, ce qui inclue le cœur et les poumons.

Qu'est-ce qui ne va pas avec le dépistage en milieu scolaire ?
Selon les spécialistes de la colonne vertébrale comme les Drs Rosalie et Jean-François, la détection précoce est la clé pour prévenir l'évolution de la scoliose. Bien que le dépistage en milieu scolaire détecte quelques cas de scoliose à son stade initial, les études démontrent que ces dépistages seuls ne sont pas suffisants.

Dans une partie d'étude publiée dans le Journal of the American Association (JAMA), les chercheurs ont examiné minutieusement les données de 2 242 sujets ayant subi des dépistages de scoliose en milieu scolaire de la cinquième année à la neuvième année.  Sur ces sujets, un total de 92 enfants ont été référés pour une évaluation supplémentaire. 27 de ces étudiants ont finalement été diagnostiqués avec une scoliose. Pourtant, après dépistage scolaire, seulement cinq de ces sujets avaient déjà été référés et traités pour ce même problème. Les auteurs de l'étude ont alors conclu que le dépistage de la scoliose en milieu scolaire était inefficace. Ils insistent plutôt afin que les parents et les praticiens de soins de santé surveillent les jeunes pour d'éventuels signes de scoliose (Journal of the American Medical Association 1999; 282:1427-32).

Qu'est-ce qui ne va pas avec le dépistage de la scoliose en milieu scolaire ?Premièrement, ces examens ne sont pas faits par des experts de la colonne vertébrale. Le dépistage de la scoliose en milieu scolaire est plutôt fait par des infirmières scolaires ou par des professionnels formés en médecine générale et non par des spécialistes de la posture tels que les chiropraticiens.

Dans certains cas, le dépistage de la scoliose n'est même pas fait par des professionnels de la santé mais par des bénévoles ayant seulement quelques heures de formation. Le dépistage manque également d’un suivi régulier qui contrôle l’évolution des courbes lors de la période de croissance des enfants.

Selon les chercheurs, un troisième problème s’avère être le genre de techniques d'évaluations utilisées. Le dépistage est souvent fait rapidement avec seulement un ou deux tests. De plus, la recherche récemment publiée révèle que l'outil d'évaluation le plus courant pour ce genre de dépistage, le test d’Adam (flexion avant du tronc), ne peut être considéré comme un critère sûr de diagnostic pour la détection précoce de la scoliose. Selon le rapport, le test d’Adam échoue à détecter un nombre important de scoliose, particulièrement s'il est utilisé comme seul moyen de dépistage - comme c'est souvent le cas dans le dépistage en milieu scolaire (Spine 1999; 24:2318-24).

Pour vérifier l'efficacité du test Adam, des chercheurs grecs ont répertorié les données de 2 700 étudiants qui avaient subi un dépistage de la scoliose en 1987. Tous les sujets étaient âgés de huit à 16 ans au moment de l'examen qui incluait le test Adam (flexion avant du tronc) de même que trois autres évaluations pour la scoliose. Lors d'un suivi 10 ans plus tard, les chercheurs ont établi que le test Adam a échoué à détecter cinq cas de scoliose. Ce nombre peut sembler faible mais il est statistiquement significatif, disent les chercheurs.

Le choix idéal pour les vérifications de posture de votre enfant
Des vérifications régulières de la posture faites par des experts sont essentiel­les pour détecter la scoliose à son tout début. Les chiropraticiens sont le choix idéal pour mener ces évaluations impor­tantes. Pourquoi les chiropraticiens sont-ils des experts pour détecter la scoliose? En voici quelques raisons:

 image

Les chiropraticiens sont des experts de la colonne vertébrale
Les chiropraticiens passent plus de 5 années de leurs longues études à se concentrer principalement sur la maîtrise des désordres vertébraux. Résultat: les chiropraticiens sont des spé­cialistes dans l'alignement de la colonne vertébrale. Pensez-y simplement : Les chiropraticiens passent leurs journées à examiner les colonnes vertébrales de leurs patients et à corriger les désalignements de leur pos­ture. À cause de leurs contacts cons­tants avec plusieurs différents types de colonnes vertébrales, ils deviennent extrêmement sensi­bles aux subtiles anormalités de la colonne vertébrale incluant celles asso­ciées à la scoliose.

Signes avertisseurs de scoliose
- Une épaule semble être plus haute que l'autre
- Les vêtements pendent inégalement
- Une hanche est plus proéminente que l'autre
- Il y a présence d’une douleur au dos ou à la hanche (dans une minorité de cas)

Les chiropraticiens ont une vue globale
Une vérification chiropratique de la posture comprend beaucoup plus qu'un ou deux tests rapides. Les chiropraticiens mènent des évaluations exhaustives et des suivis de contrôle pour s'assurer que leurs patients sont en super forme.

Les chiropraticiens concentrent leurs efforts sur la prévention
Les chiropraticiens considèrent les facteurs de risque de scoliose et autres désordres infantiles de la colonne verté­brale et travaillent à les prévenir. En fait, les chiropraticiens sont les précur­seurs pour la sensibilisation ergonomi­que chez les jeunes d'âge scolaire. Par exemple, les chiropraticiens éduquent leurs jeunes patients sur la manutention sécuritaire du sac à dos et les méthodes ergonomiques pour étudier ou travailler à l'ordinateur - stratégies qui peuvent diminuer énormément chez un jeune les risques de plusieurs désordres incluant les maux de tête, les maux de dos et le syndrome du tunnel carpien

Les chiropraticiens ont une approche holistique
La philosophie chiropratique du bien-être soutient que le corps travaille comme un système global plutôt qu'un amas de parties isolées. Par consé­quent, les chiropraticiens s'occupent de la personne toute entière, non seulement de la colonne vertébrale. Le résultat est une approche révolution­naire vers le bien-être, une approche qui suscite de profonds changements dans la vie de plusieurs patients.

Prenez rendez-vous dès aujourd'hui pour une vérification chiropratique de la posture de votre enfant
La meilleure défense contre la scoliose est une vérification régulière de la pos­ture faite par votre chiropraticien. Qu'arrivera-t-il si votre chiropraticien détecte une scoliose? Dans plusieurs cas, votre chiropraticien peut traiter la scoliose alors que des cas plus graves peuvent être référés à d'autres profes­sionnels. Dans tous les cas, la clé est la détection précoce. Alors ne tardez pas, prenez rendez-vous dès aujourd'hui pour votre jeune enfant pour une évaluation chiropratique de la posture.

Présenté par les Drs Rosalie Lemay et Jean-François Pépin

La Vie Chiropratique
Chiropraticiens de famille
 
Auteur: Jean-François Pépin

Chiropratique, Clinique de santé multidisciplinaire, Centre de santé et de relaxation.
Espace membre
Articles récents
<< Prec / Suiv >>

Polarité: État des recherches exploratoires et des recherches scientifiques

Michelle GuayFondatrice et directrice de l'Institut International de Polarité IIP et du Centre Québécois de Formation en Santé Intégrale CQFSI La Polarité fait partie des approches énergétiques en massothérapie au Québec....

Michelle Guay 19 Jan 2018 Clics:211

Lire la suite ...

Quelle est votre quête : mieux-être, paix, compassion, … ?

C’est le but du Reiki Jikiden, forme authentique du Reiki original. Le Reiki est cette façon d’utiliser la force de vie présente dans l’univers pour s’aider et aider les autres....

Danièle Bernier 29 Jan 2017 Clics:1032

Lire la suite ...

La technique du Vide

La Technique du Vide Le clair-voir  opérationnel en thérapie   par Marie Thérèse Beaulieu     La Genèse   Au départ, en 1998 exactement, ce fut une co-création avec mon conjoint Jacques Fiset qui a servi de « haut-parleur »...

Marie Thérèse Beaulieu 20 Nov 2015 Clics:2549

Lire la suite ...