Rechercher sur le site
Voyages - inscription
Aucun événement
Visitez nos membres

DOMAINE D ACTIVITÉS:
Technique neuro-cutanée (TNC), RdA-Soins spécifiques, Magnétisme, Décodage biologique, Relation santé-cerveau

S'inscrire sur Vie alternative S'inscrire sur Vie alternative | Forfaits & Tarifs Forfaits & Tarifs | Contacter Vie alternative Contacter Vie alternative
Accueil | Articles | Techniques corporelles et énergétiques | Polarité: État des recherches exploratoires et des recherches scientifiques

Polarité: État des recherches exploratoires et des recherches scientifiques

Imprimer Envoyer
Articles des membres
Écrit par Michelle Guay   
Vendredi, 19 Janvier 2018 00:00

Michelle Guay
Fondatrice et directrice de l'Institut International de Polarité IIP et du Centre Québécois de Formation en Santé Intégrale CQFSI

La Polarité fait partie des approches énergétiques en massothérapie au Québec. Généralement, on considère la massothérapie du point de vue musculo-squelettique. On connaît moins bien son volet énergétique, dont fait partie la Polarité. C'est une autre porte par laquelle le toucher en massothérapie intervient : harmoniser l'énergie vitale dans l'organisme humain selon les lois très spécifiques de la Polarité.

Je propose d'examiner ce qui a été fait comme recherches exploratoires et des recherches scientifiques en Polarité. Déjà, la recherche scientifique démontre les bienfaits du massage en général.

Qui a développé la Polarité

La Polarité a été développée en 1945 par le Dr Randolph Stone, chercheur, ostéopathe, chiropraticien et naturopathe. Il possédait également plusieurs autres formations dans le domaine de la santé ainsi que des connaissances importantes sur diverses traditions et thérapies anciennes telles que la médecine ayurvédique, chinoise, égyptienne. Il s'intéressait et possédait également des connaissances en physique quantique.

La recherche

Les recherches discutées ici sont des recherches cliniques exploratoires (RCE) et des études scientifiques quasi expérimentales avec un groupe contrôle. Une recension de la littérature scientifique portant sur l’intervention en polarité a été faite par Johanne Lambert1 dans le cadre de son projet de maîtrise avec mémoire en sciences infirmières. Les bases de données informatisées utilisées dans cette recension ont été : Cinhal, Medline, Science Direct, Proquest, Google Scolar .

Regardons de plus près les problématiques qui ont été explorées ainsi que les résultats.

Recherches cliniques exploratoires

Depuis plus de 30 ans, je m'intéresse aux impacts réels de la Polarité sur la personne. Ma préoccupation a toujours été de donner l'heure juste aux clients et aux étudiants. Au début de ma pratique, peu de réponses étaient disponibles, on savait que la Polarité faisait du bien, sans plus.

Le chemin que j'ai emprunté pour trouver des réponses claires a été la recherche clinique exploratoire en Polarité. Étant infirmière, thérapeute et formatrice en Polarité, travaillant toujours au niveau de la santé globale, j'ai toujours eu le souci de valider et de connaître les impacts des protocoles utilisés en Polarité et de les améliorer s'il y a lieu.

La recherche étant peu développée à cette époque, et même maintenant, j'ai décidé de faire de la recherche avec les moyens que j'avais : ma pratique clinique, la mise en place des paramètres pour réaliser la recherche clinique exploratoire, le suivi et la supervision de mes élèves au niveau des stages de recherche clinique exploratoire.

Depuis 30 ans, soit depuis 1987, la recherche clinique exploratoire (RCE) est devenue obligatoire dans mon École pour l'obtention du diplôme de Thérapeute en Polarité. La RCE se déroule sur une période de 3 à 6 mois. Chaque étudiant doit suivre 5 personnes ayant une même problématique. Chaque personne reçoit entre 8 à 15 séances de Polarité soit en moyenne 12 polarités. À la première étape, les séances de Polarité se donnent toutes les semaines, à la deuxième étape, aux quinze jours et à la troisième étape un mois plus tard.

De 1987 à 20092, plus de 650 personnes ont été suivies avec un nombre de 7800 polarités données. Vous trouverez en annexe 1 la liste des suivis cliniques avec le nombre de personnes qui ont participé à la RCE.

Depuis 2010, l'enseignement systématique de l'Autopolarité a été intégré aux suivis de Polarité comme élément de support et d'autonomie du client. Dans les recherches cliniques actuelles, cet enseignement commence à être intégré et évalué.

Les principales problématiques qui ont fait l'objet de RCE sont les maux de dos, les problématiques reliées au stress comme l'anxiété, l'angoisse, la fatigue, l'épuisement professionnel, les problèmes digestifs, les douleurs aiguës et chroniques, les troubles menstruels, l'insomnie, l'abus sexuel, les suivis de grossesses et post-partum, les céphalées et la migraine, les enfants et les adolescents.

D'autres problématiques ont été étudiées, mais n'ont pas fait l'objet d'autant de recherches, par exemple, l'asthme, les maux de jambes, les problèmes de peau, la fibromyalgie, la sclérose en plaques, l'arthrite rhumatoïde, la ménopause, les personnes âgées en institution.

Résultats

Ce qui est général comme résultats, si on fait abstraction de la problématique spécifique, est la grande détente ressentie, la sensation de paix intérieure et de bien-être, le sentiment d'être en possession de ses moyens et une meilleure gestion du stress dans la vie courante. Comme point de départ, il s'agit d'un résultat tangible de la Polarité.

Les résultats spécifiques reliés à la problématique sont majoritairement positifs et significatifs. En général, une proportion importante des personnes suivies se trouvent dans la case "résolue et nette amélioration", un petit nombre seulement ont eu peu ou pas d'amélioration.

Ces recherches exploratoires fournissent des pistes importantes sur l'approche non invasive et globale qu'est la Polarité. Les personnes retrouvent leur capacité d'auto- guérison, peuvent se prendre en main et participer activement au maintien et au retour de leur santé. Les bienfaits au niveau émotif ressortent clairement dans les résultats et les témoignages : l'anxiété s'estompe, les personnes deviennent plus calmes, gèrent mieux leur stress, évaluent plus clairement leur situation et deviennent plus actifs dans leur choix.

Tous ces résultats pourront être validés par des recherches ultérieures qui répondent aux normes actuelles de la science. En attendant que ces résultats soient scientifiquement démontrés, les bienfaits sont réels, présents, vécus par des personnes, de sorte que de nombreux chercheurs recommandent de nouvelles études dans ce domaine.

Allons maintenant du côté des quelques recherches scientifiques (4) qui illustrent les effets positifs de la Polarité. La dernière en liste sur L'insomnie et l'anxiété (J. Lambert 20173) corrobore les résultats des RCE sur l'insomnie qui ont porté sur 31 personnes au total. Je vous en parlerai plus loin.

Recherches scientifiques randomisées

À ce jour, quatre (4) recherches scientifiques significatives réalisées en 2005, 2009, 2011, 2016 ont été recensées. Une autre étude expérimentale est en voie de réalisation par J. Lambert, doctorante en sciences infirmières. Elle va porter sur la gestion des symptômes tels que la fatigue, l'insomnie et l'anxiété, chez les survivantes du cancer du sein.

On remarquera que deux des quatre études réalisées ont évalué l’effet de l’intervention en polarité auprès des femmes atteintes du cancer du sein (2005, 2011). À noter que la gestion des symptômes indésirables auprès des personnes atteintes d’un cancer a été très peu développée dans les suivis de la recherche clinique exploratoire du CQFSI/IIP. Seul un suivi de 6 personnes a été réalisé en 1994 sur le thème de l'angoisse pour les femmes ayant un cancer du sein. L'expérimentation s'est déroulée au sein du service en oncologie et radiothérapie au centre hospitalier de Mulhouse, France.

Voici les thèmes et les grandes lignes des recherches scientifiques:

Roscoe et collaborateurs4 (2005) évaluent l'efficacité de l'intervention en Polarité sur la fatigue reliée au cancer et la qualité de vie chez les femmes recevant de la radiothérapie pour un cancer du sein. Le nombre de personnes ayant participé est de 15.

Résultat : 80 % des femmes ont déclaré avoir une diminution de fatigue suite à une séance de massage en Polarité, tandis que chez le groupe contrôle, 80 % ont déclaré avoir une augmentation de la fatigue reliée au cancer.

Korn et collaborateurs5 (2009) évaluent l'efficacité de l'intervention en Polarité sur le stress, la dépression et la qualité de vie d'Amérindiens natifs de l'Alaska, aidants naturels de personnes atteintes de démence. Le nombre d'aidants naturels ayant participé est de 42.

Résultat :On observe une diminution significative du stress, des symptômes dépressifs et de la douleur physique suite aux séances de Polarité standardisées par rapport au groupe contrôle. De plus, on observe en post intervention une amélioration significative de la vitalité et de la santé en général.

Mustian et collaborateurs 6 (2011) ont réalisé une étude pilote contrôlée randomisée ayant pour but d'évaluer l'effet de l'intervention en Polarité sur la fatigue reliée au cancer chez les femmes subissant de la radiothérapie pour traiter un cancer du sein. Le nombre de personnes ayant participé est de 45.

Résultat : Bien cette étude n’ait pas atteint les résultats statistiquement souhaités, les femmes ayant reçu l’intervention de massage en Polarité ont obtenu une diminution moyenne de la fatigue reliée au cancer alors que le groupe témoin ont obtenu une augmentation moyenne de la fatigue reliée au cancer. D’ailleurs ces auteurs mentionnent que, dans l’ensemble, cette étude démontre la pertinence de poursuive les études sur l’effet de l’intervention en Polarité.

J. Lambert7 (2017) évalue l'efficacité de l'intervention en Polarité sur l'insomnie et l'anxiété de Québécoises en péri ménopause. Le nombre de personnes ayant participé est de 47.

Résultat :Les femmes âgées de 40 à 60 ans, ayant reçu l’intervention en Polarité ont présenté une diminution significative de la sévérité de leur insomnie ainsi qu’une diminution significative de leur niveau d’anxiété situationnelle comparativement à celles du groupe contrôle après quatre séances de massage en Polarité.

Commentaires

La critique mentionnée le plus souvent est le nombre restreint de personnes ayant participé à ces recherches. C'est vrai.

Il n'en demeure pas moins que les résultats révèlent des effets positifs significatifs de la Polarité dans les quatre études : une diminution de la fatigue, du stress, de l'insomnie, de l'anxiété, des symptômes dépressifs, et une amélioration de la qualité de vie. Dans les groupes contrôles, au lieu de voir une diminution de ce qui est recherché, on observe une augmentation de la fatigue, par exemple.

Comparaison de l'étude de J. Lambert avec les études exploratoires sur le même thème: Insomnie et anxiété

J'aimerais vous référer aux résultats des RCE concernant l'insomnie et l'anxiété (31 personnes ayant été suivies pour 12 séances de Polarité), en comparaison avec la recherche de J. Lambert (2017) sur le même thème (47 personnes, dont 25 ont reçu 4 séances de Polarité et un groupe contrôle de 22 personnes).

Recherche de J. Lambert

Dans la recherche de J.Lambert, le niveau de sévérité de l’insomnie a été classée sévère, modérée ou légère. Alors qu’avant les séances de massage en Polarité deux femmes ont déclaré vivre de l’insomnie sévère, après quatre séances en Polarité celles-ci ont rapporté vivre un niveau modéré d’insomnie. Quant aux 17 femmes qui ont initialement déclaré vivre de l’insomnie modérée, voici les résultats après les quatre séances en Polarité : seulement trois vivaient encore de l’insomnie modérée, 11 femmes ont déclaré vivre un niveau léger d’insomnie et trois ont signalé l’absence de l’insomnie. Au total, sept des 25 participantes n’éprouvaient plus d’insomnie à la fin des traitements et 13 d’entre elles ont déclaré un niveau léger d’insomnie. Deux semaines après la fin des traitements, 9 des 25 participantes n'avait plus d'insomnie.

En ce qui concerne l'anxiété, trois niveaux sont identifiés : grande peur, appréhension, affolement; tension modérée et appréhension; calme et détente. Chez les 25 femmes du groupe expérimental, Neuf ont initialement déclaré un niveau de tension modérée. Suite aux quatre séances en polarité, seulement une femme était toujours à ce niveau alors que pour les huit autres femmes leur niveau d’anxiété avait significativement diminué. Aussi, avant l’intervention, trois femmes avaient déclaré vivre le calme et la détente, donc ne pas éprouver d’anxiété. Suite à l’intervention, 15 des 25 participantes n’éprouvaient plus d’anxiété.

Recherches cliniques exploratoires

Dans la RCE8, le groupe de 31 personnes font toutes de l'insomnie (réveils fréquents, difficultés à s'endormir, sommeil superficiel et non réparateur. Nous n'avons pas les distinctions de sévère, modérée et légère. Les résultats en fin de suivi de Polarité, indiquent que pour 23 des 31 personnes le problème d'insomnie est résolu, et pour les 8 autres personnes le sommeil est amélioré (se réveillent moins souvent, se rendorment tout de suite et dorment plus longtemps).

Parmi les problèmes associés à l'insomnie, l'anxiété et l'angoisse ont été identifiées et évaluées : les 20 personnes sur 31 affirmaient vivre de l'anxiété ou de l'angoisse. Après le suivi, les 20 personnes sont plus calmes, plus détendues et gèrent mieux leur stress. Les autres problèmes associés identifiés étaient la fatigue (31 personnes) : après le suivi, il y avait une hausse d'énergie pour 29 personnes et une légère amélioration dans 2 cas sur 31. À cela s'ajoutent des problèmes digestifs pour 12 personnes sur 31 : les problèmes ont été résolus pour les 12 personnes. Quant aux 10 personnes sur 31 souffrant de maux de tête, 6 n'en avaient plus après la Polarité et 4 personnes observaient une légère amélioration.

Tableau: Insomnie et anxiété

Voici un tableau qui illustre les résultats des deux types de suivis: étude quasi expérimentale (4 séances), recherche clinique exploratoire (12 séances)

Étude quasi expérimentaleInsomnie Étude quasi expérimentaleAnxiété Recherche clinique exploratoireInsomnie Recherche clinique exploratoireAnxiété
Avant les séances en polarité 25/25 personnes 22/25 personnes 31/31 personnes 20/31 personnes
Après les séances en polarité
Résolution du problème 7/25 12/22 23/31 20/20 calme et détendue
Insomnie légère 13/25 9/22 tension modérée et appréhension 8/319
Insomnie modérée 5/25 1/22 grande peur

Conclusion

Les connaissances acquises tant au niveau des recherches exploratoires que scientifiques dégagent des pistes importantes d'interventions cliniques qui pourront être utilisées dans l'avenir pour le mieux-être de la population. Nous savons maintenant que des bienfaits réels sont présents. De plus, les recherches exploratoires nous ont permis de connaître et de valider quels protocoles sont les plus efficaces selon les problématiques. Les protocoles pourront être l'objet de recherches approfondies.

Dans l'avenir, nous aurons à développer la recherche quant à l'impact de l'utilisation de l'Autopolarité dans les soins de retour à la santé comme dans les divers niveaux de prévention. Une évaluation de ce moyen avec ou sans séances de Polarité sera très intéressante et importante. L'Autopolarité est un outil facile d'utilisation et sans frais puisque la personne utilise ses mains. Seule la motivation est nécessaire à son utilisation.

Actuellement, un enseignement systématique de l'Autopolarité est donné suite à des séances de Polarité. Le but est de soutenir le massage de Polarité. Il est complémentaire aux séances et permet à la personne de participer activement chez elle, au retour et au maintien de sa santé.

Michelle Guay

3 octobre 2017

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

418-681-7457

Annexe 1

Recherches cliniques exploratoires en Thérapie de la Polarité

Thèmes et nombre de personnes suivies

1987-200910

Révision

25 septembre 2017

Nombre de personnes suivies: 650 soit 7800 polarités ont été données11.

Problématiques traitées et nombres de personnes suivies

  1. PROBLÈMES DE DOS: 138
  1. PROBLÉMATIQUE RELIÉE AU STRESS, anxiété, angoisse, dépression : 110
  1. PROBLÈMES DIGESTIF: 61
  1. LES FEMMES ENCEINTES ET LE POST NATAL: 57
  1. ENFANTS ET ADOLESCENTS: 60
  1. L'ABUS SEXUEL: 30
  1. L'INSOMNIE: 31
  1. L'ARTHRITE: 30 et 5 pour l'arthrite rhumatoïde
  1. TROUBLES MENSTRUELS: 40
  1. MAUX DE TÊTE ET MIGRAINE: 25
  1. MÉNOPAUSE: 10
  2. AUTRES : asthme 10, sclérose en plaques 15, fibromyalgie 7, dystrophie musculaire 2 enfants et 2 parents, personnes handicapées 10, maux de jambes 10, problèmes de peau 5, fatigue chronique 5, infertilité 5, obésité 5, personnes âgées en institution 5.

Michelle Guay, infirmière

Thérapeute et formatrice en Polarité

Directrice du CQFSI/IIP

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

418-681-7457

1 J. Lambert, M.Sc.Inf. Extrait partiel L'état des connaissances sur l'effet de l'intervention en Polarité, pages 19-22, du Mémoire, Effet d’une intervention en Polarité sur l'insomnie et l'anxiété de femmes québécoises en péri ménopause, février 2017, UQAR.

2 Michelle Guay, Recherches cliniques exploratoires en Thérapie de la Polarité, Thèmes et nombre de personnes suivies, Document révisé 2017, École de Polarité CQFSI/IIP, Annexe 1.

3 J. Lambert, M. Sc. Inf. L'effet de l'intervention en Polarité sur l'insomnie et l'anxiété de femmes québécoises en péri ménopause, février 2017, UQAR.

4 Roscoe, J. A., Matteson, S. E., Mustian, K. M., Padmanaban, D., & Morrow, G. R. (2005). Treatment of radiotherapy-induced fatigue through a nonpharmacological approach. Integrative Cancer Therapies, 4(1), 8-13. doi: 10.1177/1534735404273726

5 Korn, L., Logsdon, R. G., Polissar, N. L., Gomez-Beloz, A., Waters, T., & Ryser, R. (2009). A randomized trial of a CAM therapy for stress reduction in American Indian and Alaskan native family caregivers. The Gerontologist, 49(3), 368-377. doi:10.1093/geront/gnp032

6 Mustian, K. M., Roscoe, J. A., Palesh, O. G., Sprod, L. K., Heckler, C. E., Peppone, L. J., . . . Morrow, G. R. (2011). Polarity therapy for cancer-related fatigue in patients with breast cancer receiving radiation therapy: a randomized controlled pilot study. Integrative cancer therapies, 10(1), 27-37. doi:10.1177/1534735410397044

7 J. Lambert, M. Sc. Inf. L'effet de l'intervention en Polarité sur l'insomnie et l'anxiété de femmes québécoises en péri ménopause, février 2017, UQAR.

8 Voir Michelle Guay, L'insomnie et la Polarité, Le Messager, août 2013, FQM, pages 16-18.

9 Cette catégorie avait été identifiée sommeil amélioré. Il pouvait être devenu soit léger ou modéré.

10 Ces recherches cliniques ont été réalisées dans le cadre d'une formation professionnelle en polarité au CQFSI/IIP. Les suivis auprès des clients se sont déroulés sur une période s'échelonnant de trois à six mois à raison d'une polarité par semaine au début de la démarche. Il n'y avait pas de groupe contrôle. Les résultats nous donnent des pistes importantes pour des recherches à caractères scientifiques.

11 Le nombre de suivis est un peu plus élevé, nous avons retenus les plus importants.

 
Auteur: Michelle Guay

École Polarité, Formation professionnelle en massothérapie avec l’approche de la Polarité, Formation continue en Polarité, Polarité et Autopolarité pour tous, Recherches cliniques expérimentales en Polarité,
Espace membre
Articles récents
<< Prec / Suiv >>

Polarité: État des recherches exploratoires et des recherches scientifiques

Michelle GuayFondatrice et directrice de l'Institut International de Polarité IIP et du Centre Québécois de Formation en Santé Intégrale CQFSI La Polarité fait partie des approches énergétiques en massothérapie au Québec....

Michelle Guay 19 Jan 2018 Clics:84

Lire la suite ...

Quelle est votre quête : mieux-être, paix, compassion, … ?

C’est le but du Reiki Jikiden, forme authentique du Reiki original. Le Reiki est cette façon d’utiliser la force de vie présente dans l’univers pour s’aider et aider les autres....

Danièle Bernier 29 Jan 2017 Clics:864

Lire la suite ...

La technique du Vide

La Technique du Vide Le clair-voir  opérationnel en thérapie   par Marie Thérèse Beaulieu     La Genèse   Au départ, en 1998 exactement, ce fut une co-création avec mon conjoint Jacques Fiset qui a servi de « haut-parleur »...

Marie Thérèse Beaulieu 20 Nov 2015 Clics:2371

Lire la suite ...